Auch : Comment prévenir les noyades ? Une journée de prévention organisée par le Cercles des Nageurs Auscitains samedi 11 juillet au Moulias


06 juillet 2020

C'est un véritable drame qui touche chaque année la région en cette période estivale : les noyades. L'Occitanie, est d'ailleurs la deuxième région en France où on recense le plus de noyades accidentelles, selon une étude de l'Agence Régionale de Santé datant de 2018. Un fléau qui se confirme cet été encore avec une triste série touchant ces derniers jours plusieurs départements de l'ancienne région Midi-Pyrénées. En l'espace d'une semaine, 6 personnes sont mortes noyées, dont un homme de 44 ans à Préchac hier après-midi dans les Hautes-Pyrénées.

Le rugbyman Grégory Aldritt, parrain de l'événement

Avec les fortes chaleurs annoncées ces prochains jours la vigilance est plus que jamais de mise. Une prévention menée depuis plusieurs années dans le Gers par le Cercles des Nageurs Auscitains, club phare de natation du département. Ils organisent pour la première fois une journée de prévention pour le grand public, samedi 11 juillet au Complexe du Moulias avec la présence notamment de personnalités locales dont le 3e ligne du XV de France, Grégory Aldritt. "On propose aux gens de venir se former, s'informer sur le phénomène de noyade. De se former aux gestes qui sauvent et aussi d'apprendre par l'intermédiaire de tutoriels ce que l'on peut faire faire dans la piscine familiale durant les beaux jours quand on a un enfant en bas-âge ou un enfant qui est capable d'apprendre à nager", souligne Fabrice Elasri, président du cercle des nageurs auscitains, organisateur de l'événement.

Une journée d'information et de formation conviviale et gratuite

Au programme de cette journée donc de l'information, mais également de la formation sur notamment les bons réflexes à adopter si on est témoin d'une noyade. Fabrice Elasri, docteur de profession, nous dévoile ces gestes qui peuvent sauver. "Le premier geste, c'est de sortir la victime de l'eau. De faire un premier bilan. Et d'appeler les secours, parce que si vous commencez une réanimation seule sans avoir appelé les secours, il y a très peu de chance que vous puissiez arriver au bout de cette réanimation. Donc, on vous explique comment on appelle, qui on appelle, quelle information on transmet, et on vous forme à faire un premier bilan pour pouvoir expliquer au régulateur que vous avez en ligne qu'est ce qu'il doit dépêcher comme secours pour venir en aide à la victime".

Des places sont encore disponibles

Pour s'inscrire :

Par mail : cna3@wanadoo.fr ou par téléphone 06 87 17 46 21

E.R

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article