Licenciement de Céline Boussié - Les prud'hommes rendent leur verdict.


18 avril 2019

«Une victoire en demi-teinte» la réaction de la lanceuse d'alerte Celine Boussié à la suite du verdict rendu cette après-midi par les prud'hommes d'Auch dans le dossier qui l'oppose à son ex-employeur, l'institut médico-éducatif de Moussaron. Pour rappel, cette ancienne employé avait dénoncé en 2015 des faits de maltraitance envers des enfants et des jeunes adultes polyhandicapés de l'établissement. 

Si la juridiction a reconnu sa qualité de lanceuse d'alerte, elle a en revanche refusé de reconnaître une atteinte à sa liberté d'expression.

Le tribunal a également estimé que son licenciement n'était pas sans « cause réelle et sérieuse ». Une grande partie des demandes de dommages et intérêts réclamés ont été refusés.

Concernant un éventuel harcèlement moral, les prud'hommes d'Auch souhaitent attendre la décision du juge d'instruction avant de se prononcer. Pour l'heure Celine Boussié, souhaite prendre le temps de se concerter avec son avocate avant un éventuel appel de ce verdict. 

Sa réaction est à retrouver demain dans nos éditions de vendredi matin.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article