Manifestations contre la réforme des retraites : la CFDT du Gers explique son absence


11 décembre 2019

Ils étaient de nouveau les grands absents hier de la 2e grande journée d'action contre la réforme des retraites, qui a rassemblé près de 2000 manifestants dans les rues d'Auch : les syndicalistes de la CFDT. Manquant déjà à l’appel lors de la manifestation de grande ampleur du 5 décembre qui avait réuni près de 4000 personnes dans la cité auscitaine, le premier syndicat français a fait de nouveau le choix au niveau national et notamment local de ne pas rejoindre l'appel à la grève et à la manifestation lancé par l'intersyndicale (UNL, CGT, Sud Solidaires, FO, FSU). La raison ? Le syndicat est "favorable" à la réforme et à cette retraite par points, sous certaines conditions et notamment celle de ne pas toucher à "l'allongement du temps de travail". Une position qui diverge avec celle de l’intersyndicale, qui exige le retrait total du projet. Christelle Cantarutti, secrétaire départementale de la CFDT dans le Gers précise également : "nous ne manifestons pas, car on ne connait pas encore le projet du gouvernement, puisque ce dernier ne s'est pas encore exprimé (NDLR, le Premier ministre, Édouard Philippe présentera la réforme dans la journée)." Elle prévient toutefois : "si le projet du gouvernement ne correspond pas à nos revendications, nous n'hésiterons pas à nous opposer et à faire remonter notre mécontentement." Témoignage à retrouver en intégralité dans nos éditions de la matinée.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article